montagne magique

force tellurique

frontière/frontera

main d'hommes

statue vivante

de toutes les couleurs…

descente à la cave

goûts du sud

liens du sang

pratique

 

contact

     

Certains disent que la recette vient de Sète, nous on la tient d'une sainte femme du village. Alors, pourquoi cette dénomination "originale", simplement parce qu'il s'agit de la façon la plus simple, la plus rapide (et la plus goûteuse!) de cuisiner les chipirons et que, du coup, ça laisse du temps pour autre chose…

Le marché pour 4 personnes
1 kg de chipirons ou de tout petits calamars (c'est en été qu'ils sont les meilleurs chez les poissonniers de Port-La-Nouvelle)
4 tranches fines de cansalade ou de ventrèche (poitrine séchée salée poivrée)
2 poivrons (1 rouge et 1 vert) 1 piment pas trop fort, 1 tête d'ail, 1 oignon
thym, huile d’olive, piment doux en poudre genre Espelette, sel & poivre

La batterie de cuisine
une bonne poêle anti-adhésive et un feu vif

Le truc du cuisinier
on peut mélanger le riz cuit à part aux chipirons pour obtenir un faux riz noir délicieux.

Laver les chipirons, bien les sécher. À l'huile d'olive, faire revenir les poivrons en lamelles; ajouter, 10 minutes plus tard, le piment, l'oignon émincé et l'ail. Quand tout est fondu, sortir de la poêle et réserver. Dans la même poêle essuyée, faire sauter la ventrèche en petits morceaux et ajouter les chipirons; attention ! ça cuit très vite. Quand ils ont rendu l'encre, les mélanger à la garniture de poivrons, assaisonner et servir avec un bon riz blanc du Delta de l'Ebre ou de l'étang de Marseillette (un authentique riz languedocien !)

Déboucher un rosé, une Buvette très fraîche ou même d'un Éloge de la paresse.

(retour aux recettes)